● Paris, La Conciergerie: L'ancienne prison du Palais Royal July 09, 2013 14:03

L'histoire de la Conciergerie se confond, jusqu'à la seconde partie du XIVe, avec celle du palais de la Cité. Lorsque Charles V décide de quitter le palais pour l'hôtel Saint-Pol, il y maintient son administration (Parlement, Chancellerie, Chambre des comptes), et il nomme un concierge. Alors débute l'histoire de la prison de la Conciergerie, du nom donné d'abord au logement du concierge, personnage important, véritable intendant du roi, ayant de nombreux pouvoirs et privilèges.

Après la chute de la monarchie, le Tribunal révolutionnaire, créé par la Convention en 1793, fait sienne la prison de la Conciergerie. Le redoutable Fouquier-Tinville y assure la tâche d'accusateur public. En deux ans, plus de 2 700 personnes condamnées à mort vécurent leurs derniers moments à la Conciergerie : beaucoup d'anonymes, quelques aristocrates, des savants, des lettrés… parmi lesquels les plus célèbres sont la reine Marie-Antoinette, le poète André Chénier, les 21 députés girondins déclarés coupables de conspiration contre la République et Robespierre, l'homme de la Terreur…

Le XIXe siècle verra lui aussi se succéder nombre de prisonniers, parmi lesquels le général chouan Cadoudal, le maréchal Ney, le prince Napoléon et les anarchistes Orsini et Ravachol…

En 1914, la Conciergerie, classée monument historique, cesse d'être une prison. Elle est, depuis, ouverte au public.

La Conciergerie 2 boulevard du Palais 75001 Paris
Ouverture : toute l'année de 9 h 30 à 18 h
Tarif : 6,50 euros, tarif réduit : 4,50 euros
Sur le Web : www.monumentsnationaux.fr

Photographie: Tubidu Graphics

Source + plus d'information: http://www.ca-paris.justice.fr/index.php?rubrique=11018&ssrubrique=11076&article=15027